Namuraid | le triathlon autrement ...

Vous utilisez une version d'Internet Explorer qui n'est pas supportée ...
Notre site nécessite l'utilisation d'une version plus récente (à partir de IE 10) ;-)

Veuillez utiliser Safari plutôt que Chrome sur Mac OS X ...
Le module 'inscription' nécessite l'utilisation du navigateur Safari ;-)

prev next
. / .

Jul

1

[lavenir.net] Le Namuraid 2014 sera plus dur mais tout aussi convivial

écrit par marc le 01/07/2013 (source : lavenir.net)

 

Le Namuraid est victime de son succès. Tout le monde veut y être. Ils étaient plus de 1000 (550 équipes) cette année. Pour en accueillir davantage encore, les organisateurs songent à allonger le parcours de course à pied et de vélo.

IMG_6026Ce Namuraid n’en finit pas de grandir. Ils étaient une centaine lors de la première édition en 2008. Mais cette fois, les inscriptions étaient bouclées, une semaine après avoir été lancées, en janvier dernier. « C’est dingue nous confie Marc Warnier, un des organisateurs. Et c’est notre grand regret. Tout le monde veut participer, car tout le monde est enchanté par la beauté des parcours et par l’ambiance. Mais nous devons refuser du monde pour éviter des goulots à certains endroits. »

Avec les deux autres concepteurs du Namuraid (Sven Lejeune et Paul Cammaerts), le débriefing était déjà en cours alors que les derniers participants n’avaient pas encore franchi la ligne. Pour l’an prochain, afin d’accueillir encore plus d’équipes, le parcours de course à pied (actuellement de 7 km) et celui de VTT (14 km) pourraient être allongés. « Cela permettrait de mieux encore étaler les départs et d’accueillir encore plus de participants. Et donc de faire moins de déçus » poursuit Marc Warnier. Tout en conservant le même esprit et la même ambiance.

Marc Warnier et Sven Lejeune, deux organisateurs comblés.

Car si Monsieur et Madame-tout-le-monde peut participer à l’épreuve (il faut quand même un minimum d’entraînement, cela monte du côté de Namur), de plus en plus d’athlètes de haut niveau souhaitent aussi inscrire le Namuraid à leur palmarès. Les triathlètes, habituellement, n’apprécient pas trop la boue. Mais ce dimanche à Namur, nous en avons croisé beaucoup. Preuve de cet engouement des sportifs aguerris pour cette course. La preuve:  le record de l’épreuve a une nouvelle fois été pulvérisé avec 1 h 53 seulement pour 7 km à pied, 5 km en kayak et 14 km à vélo. Avec des beaux dénivelés pour les mollets, sur la Citadelle bien-sûr mais aussi autour de Malonne.


120 bénévoles

Ce qui fait la popularité de ce triathlon pas comme les autres, c’est avant tout l’ambiance et la convivialité. Les premiers départs ont lieu à 9h30 et les dernières arrivées vers 16h. La journée est longue pour les 120 bénévoles qui sacrifient leur dimanche pour permettre à chacun de profiter de l’épreuve en toute sécurité. Un grand coup de chapeau à tous.

120 bénévoles pour encadrer cet événement devenu un incontournable du calendrier sportif namurois. 

Nathanaël JACQMIN