Vous utilisez une version d'Internet Explorer qui n'est pas supportée ...
Notre site nécessite l'utilisation d'une version plus récente (à partir de IE 10) ;-)

Veuillez utiliser Safari plutôt que Chrome sur Mac OS X ...
Le module 'inscription' nécessite l'utilisation du navigateur Safari ;-)

prev next
. / .

Jun

25

[sudpresse.be] Un temps d’automne

écrit par marc le 25/06/2012 (source : sudpresse.be)

 
namuraid La cinquième édition du Namuraid a affiché un très beau bilan au niveau des participants mais pas au point de vue de la météo

Le Grognon a été le théâtre ce dimanche d’une journée sportive regroupant 1040 sportifs qui ont combiné course à pied, kayak et vtt dans un climat pluvieux d’automne. Au vu des mines, boueuses mais surtout réjouies des participants, les organisateurs du Namuraid savent qu’ils remettront ça l’an prochain. “

Pascal Druart et Bruno Rase ont décidé cette année de former une équipe pour la première fois lors de la cinquième édition du Namuraid.Les années précédentes, je faisais équipe avec ma compagne, Françoise Jouniaux, mais elle a préféré s’unir avec une amie de son club de jogging, pour viser un podium féminin. J’ai donc décidé de m’associer avec un copain, Pascal, avec qui je pratique régulièrement le vtt. Le parcours de course à pied était très vallonné mais pour les Namurois, gravir la Citadelle reste un mythe très apprécié, malgré les difficultés. On a d’abord démarré le long de la Sambre puis à hauteur du pont de l’Evêché, l’ascension de la Citadelle débute par des petits chemins de terre, ce qui n’était pas évident au vu de l’échauffement un peu court. La descente de la Tienne des Biches était technique et nous étions soulagés de retrouver un peu d’asphalte à hauteur du Casino, expliquait Bruno.

Pascal ne regrette pas sa 3e participation, même s’il préférerait éviter la partie kayak. Je ne pratique pas assez la course à pied et je sais donc sur quelle discipline je vais enfoncer le clou avant l’année prochaine. Le kayak n’est pas mon fort non plus mais la difficulté ici, est de s’entraîner pendant l’année. La partie kayak ne ressemble en rien à une descente de la Lesse pratiquée entre amis. Par contre, cette discipline permet d’attirer un public plus large, à défaut d’un triathlon classique qui remplace cette discipline par de la natation”, confie Pascal.

Bruno a apprécié le parcours vtt qu’il a trouvé accessible. “ Les conditions météo de ces dernières semaines ont été exécrables et la pluie a rendu les bois très boueux et très gras, mais le tracé était néanmoins roulant. Les deux ravitaillements étaient largement suffisants. Lors de sorties vtt, je prends toujours mon camelbag mais nous nous sommes arrêtés à un des deux stands pour manger quelques pâtes de fruits et reprendre du punch pour continuer le parcours. Pascal et moi-même avons vraiment apprécié l’aspect multidisciplinaire de ce Namuraid. La journée s’est bien déroulée pour chacun de nous, puisque nous n’avons eu aucun ennui technique et personne n’a chuté. ”