Namuraid | le triathlon autrement ...

Vous utilisez une version d'Internet Explorer qui n'est pas supportée ...
Notre site nécessite l'utilisation d'une version plus récente (à partir de IE 10) ;-)

Veuillez utiliser Safari plutôt que Chrome sur Mac OS X ...
Le module 'inscription' nécessite l'utilisation du navigateur Safari ;-)

prev next
. / .

Jun

26

[l'avenir.net] Les Namurois monopolisent les podiums

écrit par marc le 26/06/2012 (source : l'avenir.net)

 

NAMUR - Pour sa 5e édition, le Namuraid s’est déroulé dans des conditions dantesques. Mais pluie, vent et boue n’arrêtent pas les triathlètes.

Avec plus de mille participants, ce triathlon pas comme les autres (course, kayak et VTT) a une nouvelle fois confirmé qu’il est devenu un des événements sportifs phares à Namur. Malgré la pluie, la boue et le vent, les concurrentes qui ont bravé les difficultés pendant plus de quatre heures ont rejoint l’arrivée avec le visage éclairé par un large sourire. Car si les meilleurs bouclent l’épreuve en un peu moins de deux heures, elles sont nombreuses ces sportives féminines à affronter les pentes de la Citadelles en courant, avant de monter dans un kayak pour remonter la Meuse puis à enfourcher le vélo pour zigzaguer par monts et par vaux dans les bois de la Marlagne.

Les Namurois ont brillamment défendu leur bastion

Parmi les mille concurrents venus de tous les coins du pays, les duos namurois ont bien résisté à cette invasion, occupant finalement la majorité des places sur les podiums, comme en catégories mixtes et féminines, ainsi que chez les hommes avec une deuxième place pour les jeunes Olivier Deneyer et Julien Delbaen.

Olivier n’en est pas à son coup d’essai puisqu’avec son papa Philippe, se réservant pour un proche triathlon «Ironmen» en Autriche, il est déjà monté sur le podium plusieurs fois en quatre participations. Avec la complicité cette année de Julien Delbaen ils ont été les plus rapides dans la course à pied, faisant mieux (10’’) que les vainqueurs de l’an dernier, Florizoone-Demeure, dont le premier cité n’était pas au top après être revenu dans la nuit d’un raid cyclo de 800 km dans les Alpes. Après un chrono moyen en kayak, les jeunes athlètes mosans redressaient la barre en VTT avec un 3e temps, mais concédaient quand même plus de 4’30’’ aux futurs vainqueurs, le duo Alain de Munter-Jonathan Wezel. Alain, déjà victorieux en 2010 avec J.-F. Botte, bénéficiait cette année du soutien d’un nouvel équipier, plus jeune et plus costaud en VTT.

La «tribu» des coureurs d’orientation, la famille Goubau, récolte des places d’honneur, en terminant 4e et 12e dans un top 20 très serré.

Comme évoqué, la pluie a compliqué la tâche des concurrents, surtout en VTT, avec des sentiers de plus en plus boueux, glissants, occasionnant quelques chutes et constituant parfois des files gênantes les plus rapides.

Heureux podiums annexes

Chez les filles, Florence Goffinet et Françoise Jouniaux, deux joggeuses qui se connaissent bien, ont largement devancé le duo des Marie (Opsommer et Moeyaert) avec 20 minutes d’avance. Les sœurs Evrard, déjà 3e l’an dernier, complètent le podium.

Deuxièmes en 2011 et victorieux cette année en catégorie mixte, Magali Saingery et son compagnon Vincent Spits se sont hissés à une belle 51e place au général, précédant Francine Legrand et Mathieu Gerlache, celui-ci victime d’un déchaussement de pneu qui l’a retardé dans la finale.

D’autres concurrents ont également subi des ennuis techniques et terminés en poussant le vélo.

Notons encore la 55e place de l’équipe «offrez-moi la lune» de Philippe Gheyssen et Pascal Pire. Pour la partie kayak, Pascal avait cédé sa place à Marina, une jeune fille d’Éghezée handicapée par la maladie.