Vous utilisez une version d'Internet Explorer qui n'est pas supportée ...
Notre site nécessite l'utilisation d'une version plus récente (à partir de IE 10) ;-)

Veuillez utiliser Safari plutôt que Chrome sur Mac OS X ...
Le module 'inscription' nécessite l'utilisation du navigateur Safari ;-)

prev next
. / .

Jun

17

La barre des mille participants

écrit par Namuraid le 17/06/2011 (source : www.lavenir.net)

 

Incontournable. Majeur. L’échevin des sports de la Ville de Namur, Maxime Prévot, ne tarit pas d’adjectifs pour qualifier l’organisation des frères Lejeune, Sven et Thomas, et de leurs amis du comité des jeunes de Wépion. Le Namuraid, c’est ce triathlon qui allie, par équipes de deux participants, à la fois le jogging, le kayak et le VTT. « D’autant que ce projet s’inscrit dans la droite ligne de la politique sportive de la Ville qui tend à revaloriser le plan d’eau namurois sous-exploité durant des années. Le Confluent de la Meuse et de la Sambre est un lieu magique et le sport qui s’y déroule est une belle vitrine pour Namur. »

Citant le Namuraid donc, mais aussi le Kayak trophy, le Happy Sunday, la Coupe de Namur de ski nautique, la Jet-ski cup, Namur-plage, etc. « C’est à la fois un coup d’impulsion, une mise en valeur et l’usage d’un outil sportif pour une épreuve cent pour cent namuroise. Et je m’en réjouis pour deux raisons, ajoute l’échevin : d’abord ce projet est porté par une équipe de jeunes Namurois supermotivés, ensuite parce qu’en intervenant dans les trois quarts des frais, la Ville est le premier sponsor, le premier partenaire d’une initiative locale de qualité. »

Check points magnétiques

En outre, cette initiative est originale en ce sens qu’elle ne ressemble pas tout à fait à un triathlon classique puisque la natation est, ici, remplacée par le kayak. Est-ce cela qui attire chaque année davantage de compétiteurs venus de Namur, de Wallonie, de Flandre et de l’étranger. Mille participants, soit cinq cents binômes. Stop, disent les organisateurs qui ne peuvent accepter les inscriptions à l’infini pour une question de logistique surtout : 200 participants en 2008, 400 en 2009, 600 en 2010. « Cette année, sans faire de pub, rien que le bouche à oreille, nous avons déjà maintenant plus de 850 inscriptions. En fait, c’est le plus gros triathlon de Belgique. Il est ouvert à tous : nous comptons des duos qui viennent pour la performance, mais aussi des grands-pères et leurs petits-fils et des équipes mixtes. Trois classements distincts seront ainsi établis : hommes, dames et mixtes. »

Si le Grognon est le centre de ralliement, le jogging sur six kilomètres empruntera un parcours d’environ cent mètres de dénivelé au cœur de la citadelle avec le retour par le Casino. Le départ de la première équipe est fixé à 9 h 30 et ensuite à raison de cinq équipes par minute. L’embarquement et le débarquement des kayaks auront lieu cette année au Génie de Jambes pour un parcours de cinq kilomètres en longeant la rive droite de la Meuse (côté Jambes) avant un exigeant mais magnifique parcours VTT de 26 km par-delà la citadelle et les sommets environnants jusqu’à Malonne.

De plus, l’une des nouveautés de cette année est le chronométrage par des check points magnétiques. Et les organisateurs dirigés par Sven Lejeune et renforcés par une équipe de cent vingt bénévoles, ont tout prévu jusqu’aux intermèdes musicaux sur les différents parcours pour agrémenter l’effort sportif ou motiver ceux qui pourraient connaître un coup de barre.

L’an passé, entre les premiers et les derniers, l’écart avoisinait les quatre heures. Est-ce là l’essentiel ? Encore une fois, chacun y trouvera son compte, selon ses aspirations et ses objectifs.