Vous utilisez une version d'Internet Explorer qui n'est pas supportée ...
Notre site nécessite l'utilisation d'une version plus récente (à partir de IE 10) ;-)

Veuillez utiliser Safari plutôt que Chrome sur Mac OS X ...
Le module 'inscription' nécessite l'utilisation du navigateur Safari ;-)

prev next
. / .

Jun

30

Les Bikers volants ont retenu la leçon

écrit par Namuraid le 30/06/2010 (source : www.lavenir.net)

 

Alors que l'organisation acceptait cette année trois cents duos pour une épreuve unique en son genre, les vainqueurs des deux premières éditions devaient, au dernier instant, déclarer forfait sur blessures. Les outsiders se frottaient les mains.

Seconds l'an dernier avec moins d'une minute de retard les Bikers flottants (Alain de Munter et JF Botte) qui ont un peu changé leur identité cette année en Bikers volants ont bien retenu la leçon. Victimes d'une erreur d'aiguillage en 2009 et ayant ainsi perdu de précieuses secondes, ils ont pris leur revanche. Ils triomphent avec une bonne minute d'avance mais en améliorant, sur les mêmes parcours, le chrono vainqueur de près de sept minutes, ce qui est révélateur.

D'autres outsiders ont fait de même, parfois en changeant d'équipier, parfois en changeant simplement de nom, tels les Namurois Florizoone-Demeure qui, cinquièmes en 2008, quatrièmes l'an dernier, arrachent cette fois le second accessit en améliorant leur performance de plus de huit minutes.

Ce duo d'athlètes du Smac a ainsi été le plus rapide sur le jogging de 6 km, talonné de 22" par les twinner Lippolis-Dervaux. Ces spécialistes bruxellois du kayak qui avaient amené leurs propres pagayes ont quand même été devancés par des habitués, Verniers et Guban, mais il est vrai que ce n'est pas une discipline où les écarts permettent de planter les jalons du succès.

Car c'est la troisième partie, les 26 km de VTT avec grimpée de la Citadelle, traversée des bois de la Vecquée et de Malonne, les descentes dangereuses, les grimpettes abruptes, une partie technique favorable aux cyclistes spécialistes du tout-terrain, qui scelle les écarts.

Et si, sur ce terrain fatal à deux compétiteurs - l'un avec clavicule cassée et hospitalisé, l'autre blessé à la face dans des chutes spectaculaires - d'autres craintifs et prudents sont descendus de machine pour franchir les zones sinueuses, ce sont De Munter et Boffe qui ont réalisé le meilleur chrono de plus de trois minutes sur le duo namurois Florizoone - Demeure et les bruxellois Carré - Warnier, classés respectivement troisièmes et deuxièmes.

Entre les premiers et les derniers, il y a plus de quatre heures d'écart. Mais tous les participants dont beaucoup de nouveaux ont découvert les difficultés mais également les beaux côtés de la région n'ont eu que des éloges pour une organisation sans faille, bien sécurisée, avec un balisage que seuls des inattentifs ont loupé à certaines déviations, promettant de mieux se préparer pour revenir l'an prochain.